Zones côtières

Le Bécasseau d’Alaska (lignes jaunes) et le Bécasseau semipalmé (lignes orange) dépendent des haltes migratoires désignées à des fins de protection par le Réseau de réserves d’oiseaux de rivage de l’hémisphère occidental (points rouges) au cours de leurs voyages ntercontinentaux de l’Alaska à l’Amérique du Sud. Données de suivi des Bécasseaux d’Alaska fournies par la Kansas State University. Données de suivi des Bécasseaux semipalmés fournies par Manomet, USFWS et autres partenaires.

Refuges sûrs nécessaires pour les oiseaux migrateurs intercontinentaux

Les habitats côtiers où la terre rencontre la mer sont importants pour de nombreuses espèces d’oiseaux. Certaines espèces dépendent des habitats côtiers pour se reproduire. D’autres espèces, en particulier les oiseaux de rivage, migrent sur de vastes distances, de zones de reproduction arctiques et boréales vers l’Amérique du Sud, s’arrêtant à une chaîne de haltes migratoires côtières le long du chemin, pour se reposer et se ravitailler. Certains des sites les plus importants accueillent des centaines de milliers d’oiseaux de rivage migrateurs. La perte ou la dégradation de l’un ou l’autre de ces lieux peut entraîner des déclins démographiques spectaculaires.

État: Les menaces pour les zones côtières ont des conséquences néfastes sur les oiseaux

Environ 40% des quelque 100 espèces qui dépendent des habitats côtiers figurent sur la Liste de surveillance. Les espèces qui se reproduisent dans les mangroves et les marais salants ainsi que sur les plages sablonneuses sont celles qui suscitent les préoccupations les plus importantes en raison des pressions exercées par l’élévation du niveau des mers, le développement côtier, la perturbation liée aux activités récréatives humaines et la menace de déversements d’hydrocarbures.

Coasts chart-french

De nombreuses espèces côtières ont de petites populations et une répartition restreinte, ce qui les rend particulièrement vulnérables à la perte d’habitats et à d’autres menaces.

Les oiseaux de rivage migrateurs qui voyagent le plus loin sont ceux qui affichent les diminutions les plus importantes. La perte et la dégradation d’habitats à des haltes migratoires clés ainsi que les incidences du changement climatique dans les aires de reproduction nordiques peuvent toutes influer sur leurs populations.

Mettre nos succès à profit: Villes jumelles unies par les oiseaux de rivage

L’initiative Linking Communities (initiative pour l’établissement de liens entre les collectivités) a permis d’établir une relation de villes jumelles àdes fins de conservation des oiseaux de rivage entre des collectivités de la Saskatchewan, de l’Utah et du Nayarit, au Mexique. L’initiative coordonne des festivals d’oiseaux de rivage, des échanges culturels pour les enseignants et des projets de conservation dans chaque collectivité. Des liens semblables pourraient être établis ailleurs en vue de coordonner les activités de conservation pour les sites importants qui partagent des populations d’oiseaux migrateurs.

Intervenir: Conserver le littoral pour les oiseaux et les gens

Schoolchildren doing a presentation about shorebirds.Des écoliers célèbrent les oiseaux de rivage migrateurs lors d’un événement d’établissement de liens entre les collectivités au Nayarit, Mexique. Photo: Linking Communities.

Les administrations locales ont un rôle clé à jouer dans la conservation des oiseaux de rivage: