Forêts tropicales

Forêts tropicales. Photo: Roberto González.
tropical Forests graph-french

Le berceau de la diversité des oiseaux du continent

Les forêts tropicales du Mexique s’étendent dans toute l’Amérique centrale et abritent près de 500 espèces d’oiseaux résidentes, ainsi que plus de 120 espèces d’oiseaux qui migrent du Canada et des États-Unis. Malheureusement, la déforestation et la fragmentation ont réduit ces habitats importants pour le continent à de petits peuplements précieux.

État: La plupart des espèces sont menacées d’extinction

La majorité des espèces résidentes des forêts tropicales du Mexique figurent sur la Liste de surveillance en raison de leurs populations restreintes et gravement menacées. Les oiseaux qui vivent dans les forêts tropicales brumeuses au sommet des montagnes sont les plus à risque et de nombreuses espèces résidentes, comme le Quetzal resplendissant, figurent sur la liste fédérale du Mexique comme étant en voie de disparition. Les forêts tropicales sèches abritent 48 espèces endémiques qu’on ne trouve nulle part ailleurs. Les forêts tropicales d’arbres à feuillage persistant sont un important habitat d’oiseaux migrateurs; 20 % des oiseaux reproducteurs de la zone boréale y passent l’hiver.

Mettre nos succès à profit: Aires protégées du Mexique

Le gouvernement du Mexique, le Fonds pour l’environnement mondial et d’autres partenaires ont investi 174 millions de dollars US pour conserver les forêts tropicales par l’intermédiaire du Système national de zones naturelles protégées. Plus de 300 personnes vivant à proximité de ces zones protégées se sont jointes au Community-Based Bird Monitoring Network (Réseau de surveillance communautaire des oiseaux) de la CONABIO pour évaluer les bénéfices des mesures de protection. Des ornithologues bénévoles fournissent des données dites de science-citoyenne qui aident à évaluer l’état des populations d’oiseaux migrateurs et résidents.

Bird watchers in Mexico.Photo: Rubén Ortega.

Intervenir: Améliorer les forêts et les moyens de subsistance

La conservation de ce qu’il reste des forêts tropicales du Mexique exige une participation publique active – à la fois des partenaires internationaux et des Mexicains.