Historique

Au début du 20e siècle le président Woodrow Wilson, le roi George V et le président Lázaro Cárdenas ont ratifié pour les États-Unis, le Canada, et le Mexique des traités concernant les oiseaux migrateurs. Photos: Cary T. Grayson Collection (Woodrow WIlson Presidential Archives), Archivo General de la Nación.

Il y a 100 Ans, Nous Nous Sommes Ralliés Pour les Oiseaux

Dans le chaos de la Première Guerre mondiale, le roi Georges V, de la Grande Bretagne, et le président américain Woodrow Wilson ont pris
un engagement international visant à protéger les oiseaux migrateurs et à mettre fin à la chasse commerciale. Élaborée en 1916, la Convention pour la protection des oiseaux migrateurs promettait une conservation coopérative entre les États-Unis et le Canada.

Vingt ans plus tard, au lendemain de la révolution, le président mexicain Lázaro Cárdenas a adopté un traité visant à protéger les oiseaux migrateurs. En dépit de l’agitation politique et de priorités économiques concurrentes, nos trois nations se sont ralliées à la cause des oiseaux en vue de créer quelques-unes des premières ententes environnementales internationales en Amérique du Nord.

Le traité de 1916 accordait au gouvernement fédéral un rôle plus important dans la gestion du premier refuge national en amérique, soit celui de l’île Pelican, en Floride, et a mis fin à la chasse commerciale, qui décimait les populations d’oiseaux, comme celles de la Grande Aigrette. Photos: USFWS, et Adam Dudley.

Nous Avons Réagi Lorsque la Sauvagine a Eu Besoin de Nous

À la fin du 20e siècle, les populations de canards se trouvant encore une fois en déclin, nos trois nations se sont réunies de nouveau pour dresser un Plan nord-américain de gestion de la sauvagine, axé sur la conservation des terres humides.

Grâce à la planification ainsi qu’à la protection et à la restauration de l’habitat, les populations de canards ont augmenté. Aujourd’hui, des populations robustes de sauvagine sont présentes des prairies au nord jusqu’aux marais de mangroves du Mexique. La conservation est efficace et, en collaborant, nous pouvons produire des résultats solides.

Maintenant, nous devons appliquer efficacement ce modèle trinational à tous les oiseaux, parce que plus du tiers de toutes les espèces d’oiseaux de l’Amérique du Nord seront menacées d’extinction à moins que nous prenions des mesures de conservation.

releasing a bird at a public eventLes oiseaux fascinent les gens, comme en témoigne le fait que les activités publiques de baguage et de lâcher attirent toujours les foules. Photo: Alex Chang.

Les Oiseaux Font Ressortir ce Qu’il y a de Meilleur Chez les Gens

Certains disent qu’il y a des priorités plus importantes que les oiseaux. Toutefois, la conservation des oiseaux est une force importante pour le changement positif.

Les oiseaux favorisent le leadership.

L’histoire démontre que les oiseaux peuvent transcender les politiques et les conflits. Les oiseaux sont une ressource économique importante pour les industries de la chasse, de l’ornithologie et du tourisme. Et ils sont une ressource culturelle – ils représentent ce que nous sommes, sous forme de symboles nationaux, icônes religieuses et homonymes d’équipes sportives. Alors que plus de gens vivent dans les villes, les oiseaux deviennent le lien principal de l’humanité avec la nature.

Les oiseaux inspirent des gains plus importants pour l’environnement.

Les habitats des oiseaux sont des puits de gaz à effet de serre, si bien que la conservation des oiseaux peut aider nos pays à remplir les engagements de l’Accord de Paris à l’égard de l’atténuation des changements climatiques. Des milieux sains pour les oiseaux fournissent des avantages à d’autres espèces sauvages et aux gens, comme de l’air et de l’eau propres, le contrôle des inondations et de l’érosion, et la résilience côtière.

Les oiseaux relient notre continent.

Nos oiseaux sont véritablement une ressource commune puisqu’ils migrent en traversant les pays et les océans d’un bout à l’autre de l’hémisphère. Compte tenu du grand nombre d’espèces d’oiseaux affichant des déclins alarmants, il est plus important que jamais de travailler ensemble pour conserver les oiseaux que nous partageons.

Renouveler Notre Engagement à  L’égard des Oiseaux

Birds inspire the next generation to pick up the mantle of environmental stewardship. Credit: Rafael Calderon.Les oiseaux inspirent la prochaine génération à assumer la responsabilité de l’intendance environnementale. Photo: Rafael Calderon.

Une fois encore, nos pays font face à une période d’incertitude – pour nos économies, notre environnement et notre climat. Plus que jamais, les oiseaux ont besoin de nous. Ce rapport devrait nous inspirer à aller de l’avant, en nous fondant sur les meilleures données scientifiques disponibles concernant l’état des populations d’oiseaux et de leurs habitats en Amérique du Nord. Il s’agit d’une analyse sans précédent à l’échelle continentale, s’appuyant sur les efforts de dizaines de milliers de citoyens-chercheurs du Canada, des États-Unis et du Mexique.

Tous peuvent jouer un rôle dans la conservation des oiseaux migrateurs. Les gouvernements peuvent tirer profit des résultats du présent rapport pour renforcer les politiques de conservation axées sur la science. L’industrie privée peut investir dans les ressources naturelles
renouvelables. Et les citoyens peuvent se mobiliser pour faire en sorte que tout cela soit possible.

Il y a cent ans, c’est un petit groupe de personnes déterminées qui a convaincu un président et un roi de de rédiger un traité pour les oiseaux migrateurs. En ce 21e siècle, les citoyens peuvent participer une fois de plus à changer le futur des oiseaux.