Paruline de Townsend

TownsendLes couleurs vives indiquent l'abondance relative plus élevée. Voir la carte plus grande.
L'abondance relative de la Paruline de Townsend dans toute sa gamme annuelle. Voir la carte plus grande. Photo par Corey Hayes via Birdshare.

Au sujet des cartes

La carte animée montre la répartition prévue et l’abondance relative de la Grive des bois durant les 52 semaines de l’année. Elle illustre les mouvements migratoires de l’espèce lorsque ses populations se déplacent à travers le Canada. Plus la couleur est intense, plus élevé est le nombre prévu d’individus observé lors d’un dénombrement normalisé eBird.

Les données sur lesquelles est fondée cette carte animée proviennent d’un modèle statistique utilisé pour prédire l’abondance relative de la population à des moments et à des endroits précis en établissant un lien entre les observations d’oiseaux du programme eBird et les caractéristiques environnementales locales issues de données de télédétection de la NASA. À noter que les cartes, parce qu’elles représentent des modèles de l’abondance prévue, visent à illustrer les grandes tendances de la connectivité entre les régions et non à illustrer précisément les répartitions locales durant une semaine donnée. À mesure que de plus en plus de données eBird seront disponibles, la précision de ces modèles de prévision augmentera.

La carte du bas représente l’abondance relative moyenne prévue pendant la saison de reproduction (échelle rouge), en hiver (échelle bleue) et durant les migrations d’automne et de printemps (abondance combinée, échelle verte). Ces cartes, illustrant les liens entre les régions et les principaux habitats, constituent la meilleure représentation de la répartition et de l’abondance d’espèces migratrices à longueur d’année dont nous disposons.

Au sujet de l’abondance et de la répartition de la Paruline de Townsend

La Paruline de Townsend fait partie d’un groupe d’espèces d’oiseaux qui relient les forêts de grands conifères du nord-ouest du Pacifique et les forêts de pins et de chênes et les forêts des hautes terres du Mexique et du nord de l’Amérique Centrale. Les Parulines de Townsend en hivernage joignent souvent de grandes volées itinérantes constituées d’autres espèces migratrices et résidentes de parulines. Une autre population, qui semble provenir des archipels de la Colombie-Britannique et du sud-est de l’Alaska, hiverne le long de la côte du Pacifique en Californie. Un examen attentif des cartes d’abondance hebdomadaire révèle que les migrateurs de printemps se déplacent vers le nord en traversant les déserts du Sud-Ouest et en longeant le littoral du Pacifique, alors que les migrateurs d’automne passent plus loin à l’est en traversant les Rocheuses – une migration en boucle qui se manifeste chez de nombreuses espèces. Les populations de la Paruline de Townsend sont demeurées stables dans l’ensemble depuis 1970.